Le terroir

La Vigne, interprète du Terroir

Le vignoble du Sartre est complanté à 6.500 p/ha avec les cépages traditionnels des grands vins blancs et rouges de l’appellation Pessac-Léognan. 36 hectares, trois couleurs, cinq cépages. L’âge moyen des vignes est de 21 ans pour les rouges et 19 ans pour les blancs.

Les 36 hectares du vignoble sont repartis en : • 8,2 hectares de Sauvignon blanc
• 2,0 hectares de Sémillon blanc• 12,0 hectares de Cabernet-Sauvignon
• 1,1 hectares de Cabernet-Franc• 12,7 hectares de Merlot

Une très belle diversité de terroirs entourés par la forêt

Le Château Le Sartre offre toute la diversité des terroirs de Pessac-Léognan. Au sud de Fieuzal et à l’est de Chevalier un premier ensemble d’un seul tenant de 25,6 hectares entoure les bâtiments du domaine. Le socle calcaire argilo sableux déposé à la fin de l’ère Tertiaire affleure au Nord de cet ensemble constitué en grande majorité de sols bruns issus des alluvions déposées par la Garonne au Quaternaire.

Très graveleux à la base des croupes, ces sols bruns compacts limitent la disponibilité de l’eau et constituent l’aire de prédilection des cabernets sauvignons du domaine. Au sommet de la terrasse, le recouvrement sableux permet un enracinement plus profond, limite le stress hydrique estival et favorise l’expression des merlots et sauvignons dont l’équilibre est préservé par le microclimat du vignoble (un des plus frais de l’appellation) créé par la forêt qui entoure la propriété sur trois côtés. Sur les flancs de croupe, le sous-sol, nettement argileux, est particulièrement propice à une expression très minérale du sauvignon, au caractère soyeux du cabernet franc et à la puissance du merlot.

A un kilomètre au nord-ouest, entre Fieuzal et Malartic-Lagravière, un second ensemble de 7,6 hectares et encore plus au nord, une parcelle de 1,7 hectares, proche de Carbonnieux, complètent le vignoble. Ces vignes reposent sur des alluvions garonnaises plus récentes qu’au Sartre dont sont issus des sols plus graveleux et plus évolués ; ceci se traduit par une fertilité minérale moindre et une cimentation localisée du sous-sol sous forme d’alios. Conjugués à l’exposition sud, ceci explique la maturation plus précoce de ce secteur et la grande complémentarité des vins issus des deux vignobles.

Pour que la vigne s’exprime

Comme l’adéquation sol-cépage, la conduite raisonnée du vignoble est basés sur la connaissance approfondie des caractéristiques pédologiques et climatiques du terroir. Le travail du sol, la taille et les opérations en vert sont ainsi constamment adaptés pour une d’une maîtrise de l’état sanitaire, du rendement, de la maturation et des qualités gustatives des raisins. Ces différents critères sont les facteurs clefs de la qualité des vins.
Le contrôle régulier, analytique, visuel et gustatif, des résultats obtenus à tous les stades de la culture et de la vinification, permet d’ajuster, dans le plus grand respect de l’environnement, les interventions des vignerons